Rencontre sur la Recherche internationale à l’UQAM, au Québec et délégation européenne

C’est dans la foulée du Forum 2015 sur le développement international de l’UQAM tenu en janvier 2015 que s’est déroulée une journée de réflexion consacrée à la recherche internationale à l’UQAM et plus particulièrement au financement international de la recherche, dans le cadre des Journées internationales de l’UQAM organisées par le Service des relations internationales.

C’est à l’invitation du vice-recteur à la Vie académique et la vice-rectrice à la Recherche et à la création que s’est tenue une matinée sur le financement international de la recherche, à l’intention des doyens et vice-doyens, et des directions de certains services concernés et à laquelle ont pu participé activement des partenaires européens grâce notamment à la contribution du Consulat de France et de la Délégation Wallonie-Bruxelles, le 30 septembre 2015.

René Côté, vice-recteur à la Vie académique à l’ouverture de la matinée.

En ouverture de la matinée, le vice-recteur à la Vie académique René Côté a parlé des nouveaux défis de la recherche internationale.  La vice-rectrice à la Recherche et à la création Catherine Mounier a animé la matinée.

Catherine Mounier, vice-rectrice à la Recherche et à la création et Jean-Pierre Robitaille, agent de recherche et de planification à l’Observatoire des Sciences et des Technologies (OST-CIRST).

Une conférence a porté sur la place de la recherche internationale de l’UQAM dans l’ensemble des données bibliométriques et il ressort que les principales collaborations internationales de l’UQAM se situent avec les pays collaborateurs des États-Unis et de la France.

Mme Magali Bricaud du Consulat de France et M. Kasajima Motonobu de la Délégation Wallonie Bruxelles ont présenté les différents programmes de financement de la recherche.  Ces programmes nécessitent des expertises et de l’assistance pour présenter des demandes et aussi de la persistance.  Les premières demandes peuvent souvent essuyer des refus.  Des personnes ressources sont désignées par la Commission européenne au Canada pour apporter un soutien pour les demandes dans le cadre du programme Horizon 2020.  Pour la recherche en partenariat, il est préférable de bâtir sur les réseaux et partenariats bien établis pour élaborer de nouvelles avenues de recherche et élaborer les demandes de financement en conséquence.  La conférence de M. Ducruix de l’Université Paris Descartes a porté sur l’importance de cibler les instruments de financement de la RI, d’établir une stratégie et également de créer des antennes dans certaines régions pour le développement et d’offrir du soutien institutionnel aux chercheurs. Par exemple, la stratégie de Paris Descartes s’élabore dans les cinq pays stratégiques suivant : Brésil, Canada, Chine, Russie et Allemagne.

De gauche à droite : M. Ducruix, vice-président des Relations internationales de l’Université Paris Descartes a parlé des stratégies institutionnelles en matière de financement et de recherche internationale et M. Kasajima Motonobu de la Délégation Wallonie-Bruxelles a parlé des grands dispositifs de financement de la recherche internationale par la communauté européenne.

Des représentantes et représentants de services de l’UQAM ont présenté une conférence sur une approche intégrée du financement de la recherche à l’international : le Service de la recherche et de la création, le Service des partenariats et du soutien à l’innovation, le Service aux collectivités et le Service des relations internationales.

 

De gauche à droite : Catherine Mounier (v-r Recherche et création), Rachid Belkouch (SRC), Caroline Roger (SEPSI), Josée-Anne Riverin (SAC) et Sylvain St-Amand (SRI).

De gauche à droite : Mme Magali Bricaud du Consulat de France, impliquée dans l’organisation et l’animation de la rencontre sur la coopération franco-québécoise en matière de formation et de recherche en après-midi et Lise Renaud, vice-doyenne à la recherche à la Faculté de communication, également professeure au Département de communication sociale et publique.

Mme Sophie-Adélaide Magnier, Directrice des Relations Internationales, Université J. Fourier Grenoble et Daniel Mockle, vice-doyen à la recherche à la Faculté de science politique et de droit, professeur au Département des sciences juridiques.

 

Sur l’heure du midi, Campus France, le Consulat de France et des partenaires universitaires français ont présenté une vitrine pour les études en France à l’Agora de l’UQAM, également dans le cadre des Journées internationales de l’UQAM.

Coopération franco-québécoise en matière de formation et de recherche

Participantes et participants à la rencontre sur la Coopération franco-québécoise en matière de formation et de recherche, en après-midi, le 30 septembre 2015 : des représentants des services de l’UQAM, du Consulat de France, de Campus France, de partenaires universitaires français.

En après-midi, des représentants d’universités québécoises sont venus se joindre au groupe pour réfléchir et échanger sur la coopération franco-québécoise en matière de formation et de recherche, notamment par l’entremise du Consulat de France et du Conseil franco-québécois de coopération universitaire (CFQCU) et son Programme de développement de partenariats stratégiques en matière d’enseignement et de recherche.  Mme Bricaud a constaté un déséquilibre des flux de mobilité étudiante en 2014-2015.  À titre d’exemple : France vers Québec : 112 500 étudiants français/an, qui représentent 38 % des étudiants étrangers et Québec vers France : environ 1 800 Canadiens dont 1 400 Québécois.  Elle note un déséquilibre des dynamiques depuis 2007, où il y a une augmentation de plus de 10% par an France vers Québec et une stabilité Québec vers France dans la même période. 

M. Jean Peeters, président de l’Université de Bretagne Sud et Co-président du CFQCU a donné une conférence sur le CFQCU et ses programmes

M. Jean Peeters, président de l’Université de Bretagne Sud et Co-président du CFQCU a donné une conférence sur le CFQCU et ses programmes et Mme Sandra Vessier, directrice des relations internationales.

Une conférence portant sur le Développement d’une bidiplomation à la maîtrise France-Québec, formation en plasma – UPS – INRS a été présentée par Mme Poirier de l’INRS.  La bidiplomation étant recherchée par les universités et difficile à instaurer à l’UQAM notamment.  M. N. Manamanni, de l’Université de Remis Champagnes-Ardennes a présenté une réflexion sur la mise à profit de l’expérience européenne en matière de double diplomation.

Mme D. Poirier, INRS présente une conférence sur la double diplomation.

Finalement, les synthèses et les échanges ont été élaborés concernant les freins et nouveaux axes de développement pour la coopération et la double diplomation comme relais de croissance de la coopération.  Finalement, le directeur du Service des relations internationales a invité les partenaires à participer activement à la  Conférence AIEA - Association of International Education Administrators en février 2016.

M. Noureddine Manamanni, vice-président Relations internationales, Université de Reims Champagnes-Ardennes.

Dans le contexte des restrictions budgétaires, les réflexions ont porté sur les stratégies les plus favorables pour consolider la recherche internationale.

Liste des partenaires et site de l’événement

La recherche et de la création de l’UQAM 2014-2019

L’UQAM a publié les orientations stratégiques de la recherche et de la création 2014-2019, document qu’on peut consulter sur le site du portail de la recherche et création.

Pour la période 2014-2019, les orientations stratégiques de la recherche et de la création s’articulent autour de cinq principaux pôles de développement. L’Université affirme ainsi sa volonté de repousser les frontières du savoir et de renforcer les liens entre la recherche et l’enseignement, aux trois cycles d’études.

  • Cognition, création, apprentissage
  • Enjeux territoriaux et défis environnementaux
  • Fondements et développement numérique et technologique
  • Identité(s), culture(s) et société(s)
  • Santé, prospérité et mieux-être individuels et collectifs

Une attention particulière est donnée à la formation de la relève grâce à l’intégration des étudiants aux projets de recherche et à la présence de nombreux stagiaires postdoctoraux canadiens et internationaux.

En plus du Service des relations internationales, trois autres services appuient par leurs activités le développement de la recherche et de la création à l’UQAM :

Pour plus d’information sur le portail de la Recherche et la Création

Date de publication : 06 octobre 2015

Retour vers le bulletin de cette nouvelle