Activités et programmes à l’UQAM pour des séjours d’études et de travail en Allemagne

Britta Starcke, maître de langue en allemand et directrice du regroupement Langues et cultures étrangères à l’École de langues de l’UQAM, nous informe de plusieurs activités en allemand et en Allemagne qui peuvent intéresser les étudiants de différents programmes de l’UQAM et de différentes universités.

Soirée d'information sur les programmes d'échanges et d'études, de bourses et de stages en Allemagne

Rencontres d’information

Depuis 2007, autour de la mi-session d’automne, Britta Starcke et Sebastian Döderlein de l’École de langues de l’UQAM organisent des rencontres d’information annuelles sur des activités et des programmes entre le Québec et l’Allemagne. 

Dernièrement, le 29 octobre dernier, se tenait la plus récente version de la  Soirée d'information sur les programmes d'échanges et d'études, de bourses et de stages en Allemagne qui a fait salle comble. Six activités principales ont été sélectionnées et ont été présentées à une soixantaine d’étudiants intéressés à l’Allemagne.

Britta Starcke et Sebastian Döderlein ont organisé cette soirée d’information en collaboration avec le Service des relations internationales de l’UQAM et le Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport. La soirée s’adressait à tous les étudiants intéressés par un séjour d'études, de bourses, de stage ou de travail en Allemagne, quel que soit leur programme d’études à l’UQAM et leur établissement universitaire d’attache.

L’objectif  de ces rencontres est d’informer les étudiants et de promouvoir principalement les six activités suivantes :

  • Le programme d’assistants de langue française en Allemagne (Kerstin Winkler, MELS et Jean-Philippe Papineau, assistant de langue)
  • L’École d’été à Berlin, les liens UQAM – Allemagne (Marie-Ève Ducharme, Service des relations internationales de l’UQAM et Sebastian Döderlein)
  • La bourse à la mobilité du ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche, de la science et de la technologie (MESRST), les ententes bilatérales et internationales (Marie-Ève Ducharme, Service des relations internationales de l’UQAM)
  • Bourses et stages du DAAD – Office allemand d’échanges universitaires (Britta Starcke) et Cours d’été du DAAD (Meghan Delisle)
  • Le «Werkstudentenprogramm» (Sebastian Döderlein)
  • «SWAP» (Sebastian Döderlein)

Les activités présentées permettent aux étudiants d’acquérir une expérience en Allemagne, d’une durée différente selon l’activité, que ce soit pour un mois ou pour un an, trois mois ou huit mois. Ces activités sont très diverses : Travail, études, écoles d’été à Berlin.  Elles répondent à des besoins différents et à la demande des étudiants.

Ces activités permettent aux étudiants d’enrichir leur CV, en plus de leur permettre de vivre une expérience unique au plan personnel.  Ils ont l’occasion de s’intégrer à la société allemande, de parler la langue, et par exemple d’intégrer un établissement d’enseignement, ou d’autres types d’emploi, d’échanger avec un professeur de langue, des collègues d’études et de travail et de vivre un échange interculturel.  Les  étudiants assistants de langue apprennent à collaborer avec le professeur qui enseigne leur langue maternelle québécoise, redécouvrent des aspects de leur identité par la même occasion et transmettent leur bagage culturel.

Assistant de langue du Québec en Allemagne

Assistant de langue en Allemagne, Francis Mc Nicoll, étudiant de l’UQAM

Le Programme d’assistance de langue du Québec en Allemagne a été présenté par la responsable du MELS, qui fait le lien entre les ministères de l’Éducation du Québec et de l’Allemagne.  Elle a présenté les conditions d’admission, les tâches, la rémunération et la durée de ce programme.

Les étudiants qui postulent proviennent pour la plupart du programme en allemand de l’UQAM ou y ont au moins suivi 3 à 4 cours d’allemand avant leur départ pour l’Allemagne.  Il est important et avantageux pour l’étudiant de suivre le certificat en allemand pour être bien muni pour accomplir les tâches des programmes d’assistants de langue.

Le programme s’échelonne sur huit mois (fin septembre à la mi-mai), mais les assistants québécois obtiennent un visa de travail valide d’un an.  Les assistants travaillent dans des établissements équivalents au primaire, au secondaire et au cégep.  Ils assistent le professeur de français langue étrangère sur place et sont encadrés par le professeur.

 

En haut : Audrey Therrien, avec une classe de primaire qui apprend le français comme langue étrangère

Madame Starcke mentionne que plusieurs programmes ont été populaires par le passé, et elle constate que depuis quelques années ce programme d’assistants de langue est le plus populaire.  Depuis cinq ans, au Québec, l’UQAM est l’université qui envoie le plus grand nombre d’assistants de langue en Allemagne.  Depuis 2007, entre 7 et 12 étudiants uqamiens sont sélectionnés par année, pour devenir assistants de langue du Québec en Allemagne.

Participer à une école d’été de l’UQAM

Le groupe de l'École d'été de l'UQAM à Berlin en sociologie en 2011.  Photo : Britta Starcke

L’école d’été à Berlin, filière sciences humaines et communication est organisée par le Service des relations internationales de l’UQAM en collaboration avec les Facultés de sciences humaines et de communication et de l’UQAM. Cette école d’été se tient depuis 2002 et la dernière édition, qui a eu lieu en 2011, offrait les cours de Britta Starcke et Frédérick Guillaume Dufour, professeur au département de sociologie de l’UQAM.  Vingt-sept étudiants étaient inscrits aux deux cours offerts : en juin, un cours sur langue et culture allemandes et en juillet un cours d’initiation à la sociologie allemande des 19e et 20e siècles.  Les étudiants provenaient principalement du Baccalauréat en sociologie de l’UQAM, et du certificat en allemand, et de l’Université Concordia et de l’Université de Montréal (l’école est, en effet, ouverte à toutes les universités).  C’est une occasion unique de vivre une première expérience à Berlin, tout en étant encadrés par deux professeurs pendant deux mois.  Les cours ont eu lieu du lundi au jeudi matin et en après-midi, des excursions et des activités pédagogiques étaient programmées en lien avec la matière enseignée le matin.  Les fins de semaine libres permettent de découvrir le pays, d’autres villes et d’autre pays.
Notons que les cours offerts en sciences humaines (histoire) et communication à l’École d’été  2014 en juin et en juillet 2014 sont les suivants :

Le groupe de l'École d'été de l'UQAM à Berlin en sociologie en 2011.  Photo : Britta Starcke

Pierrick Malissard est responsable des Écoles d’été au Service des relations internationales de l’UQAM et d’autres écoles d’été sont ouvertes : en Allemagne et République Tchèque, pour la filière Design, en Grèce et en Italie.

Pour plus d’information sur les cours de l’UQAM à l’étranger

Le format de deux cours pendant deux mois permet de répondre l’un des critères minimums pour être admissible à la bourse du MESRST.

Choisir d’étudier en Allemagne

Marie-Ève Ducharme, conseillère à la mobilité étudiante au Service des relations internationales de l’UQAM a présenté les possibilités de la bourse à la mobilité et du programme d’échanges, les ententes bilatérales de l’UQAM, les ententes CREPUQ également.

Les critères d’admissibilité à la bourse ont été présentés, et se résument ainsi concernant les échanges bilatéraux : une session ou deux dans une université partenaire; frais de scolarité de l’UQAM et non en Allemagne; cours reconnus dans le programme de l’UQAM; séance d’information obligatoire.

Les partenaires ayant des ententes internationales bilatérales avec l’UQAM sont les suivants :

  • Universität Bayreuth
  • Université Technique du Brandebourg (BTU Cottbus)
  • Humboldt Universität zu Berlin
  • Universität des Saarlandes / Université de la Sarre
  • Université des sciences appliquées et des arts de Hanovre (Hochschule Hannover)
  • Universität Mannheim
  • Universität Konstanz

Les partenaires CREPUQ sont les suivants :

  • Albert-Ludwigs-Universität Freiburg
  • Friedrich-Alexander Universität Erlangen-Nurnberg
  • Goethe University Frankfurt am Main
  • Ludwig Maximilians Universität  Munchen
  • Technische Universität  Munchen
  • Universität des Saarlandes
  • Universität Koblenz-Landau
  • Universität Osnabruck

La bourse à la mobilité pour de courts séjours à l’extérieur du Québec est établie selon la destination, et a un maximum de deux bourses de 4 000 $ par grade d'études. Tout étudiant participant à l’une des activités suivantes peut bénéficier de cette bourse : programme d’échange étudiant; école d’été de l’UQAM; stage pratique ou de recherche; démarche personnelle (transfert de crédits hors Québec). Pour plus d'information concernant les critères d'admissibilité

Notons que la prochaine date limite pour déposer une demande pour l’année académique 2014-2015 est le 5 février 2014. 

Plusieurs étudiants de deuxième cycle qui envisagent des études en Allemagne se sont montrés très intéressés.

Activités de l’Office allemand d’échanges universitaires

Le DAAD (Deutscher Akademischer Austausch Dienst) est une organisation de droit privé, autoréglementée et financée par l'État allemand, dont les membres sont des établissements d’enseignement supérieur allemands.

Afin de favoriser les échanges universitaires internationaux d'étudiants diplômés, le DAAD offre six bourses aux étudiantes et étudiants du Québec qui ont complété un baccalauréat et qui souhaitent faire des études ou de la recherche dans un établissement d'enseignement universitaire allemand.  Le DAAD regroupe plus de 360 établissements d’enseignement supérieur allemands.  Le MESRST fait la promotion de ses programmes de bourse des gouvernements étrangers.

Le DAAD promeut des activités académiques pour les étudiants allemands qui veulent aller à l’étranger et reçoit des étudiants étrangers.  Des bourses d’études sont offertes à des étudiants de premier, deuxième et troisième cycle.

Lors de la soirée d’information, Britta Starcke a présenté plusieurs programmes de bourses et d’études du DAAD. Meghan Delisle a partagé avec ses pairs ses expériences qu’elle a vécues durant le cours d’allemand intensif d’été du DAAD à Berlin en 2013.

Les étudiants de l’UQAM choisissent les cours d’été du DAAD afin de vivre une expérience authentique en Allemagne et d’approfondir leurs compétences linguistiques en allemand.  Ces cours d’été offerts dans les universités allemandes durant l’été sont intensifs, en allemand et durent généralement quatre semaines.  Ce sont surtout des étudiants inscrits dans les  programmes d’allemand à l’École de langues de l’UQAM.  Les étudiants choisissent la ville, l’université et l’inscription est très facile.  Les étudiants habitent avec des colocataires allemands dans des appartements, en résidence universitaire et dans des familles d’accueil.  Ils suivent des cours en avant-midi et en après-midi à l’université. Ces cours sont reconnus dans le certificat d’allemand à leur retour à l’UQAM et s’inscrivent parfaitement dans leur cheminement académique.

Pour plus d’information

Pour travailler en Allemagne

Les programmes  «Werkstudentenprogramm» et  «SWAP» ont été présentés par Sebastian Döderlein. 

Le «Werkstudentenprogramm» (WSP – Work Student Program) est offert par l’Université de York en collaboration avec l’association des professeurs d’allemand des universités canadiennes. Il offre un séjour en Allemagne de trois mois.  En général, les participants travaillent deux mois, soit dans des activités d’animation pour enfants ou dans le domaine de la restauration. Et le dernier mois leur permet de voyager.  C’est un programme qui s’adresse aux étudiants qui désirent travailler et ils peuvent vivre une expérience de travail pendant l’été.

Par le passé, une seule étudiante de l’UQAM a participé à ce projet et elle était inscrite au programme d’allemand.

Le programme SWAP  - Student Work Abroad Program est un programme qui est promu au Québec par l’Agence de voyage Campus.  Ce programme permet aux étudiants de séjourner pendant un an maximum avec visa de travail. Ce programme offre une initiation au séjour au début du séjour pendant 4 jours pour les participants qui le désirent.  Ils doivent faire leur démarche eux-mêmes et donc doivent avoir une bonne connaissance de la langue et être autonome.

Deux étudiants UQAM ont fait l’expérience.

Nouveau cours préparatoire pour l’Allemagne à l’UQAM

Les programmes d’allemand de l’École de langues ont connu une restructuration entrée en vigueur depuis l’automne 2013 et depuis, un nouveau cours est donné pour répondre aux besoins actuels des étudiants : Préparation à un séjour académique ou professionnel en Allemagne (A2.2)

Le bagage linguistique de l’École de langues est incontournable avant de partir pour une activité en Allemagne.  Ce cours est de niveau intermédiaire II et permet de faire un choix parmi plusieurs programmes proposés et de formuler des lettres de présentation et motivation pour être acceptés.  Les étudiants apprennent à remplir des formulaires en allemand, à rédiger des correspondances en allemand pour demander des informations supplémentaires, courriel, lettre et par téléphone.  Ils rédigent leur CV. Deuxième étape, ils se préparent pour une entrevue de sélection et troisième étape, s’ils sont acceptés dans un programme, le cours les prépare à s’intégrer à la société allemande : administration, banque, contacts avec des employeurs, assurance, recherches d’appartement.   

Pour plus d’information

Date de publication : 15 janvier 2014

Retour vers le bulletin de cette nouvelle