Missions aux États-Unis

2014

Mission de l’UQAM à San Diego, à la 66e Conférence annuelle de NAFSA 2014 - Association of international educators, en mai 2014

Des représentants du Service des relations internationales (SRI) et de l’École des sciences de la gestion (ESG) de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) ont participé à la 66e Conférence annuelle de NAFSA 2014 - Association of international educators, qui avait lieu du 25 au 30 mai, à San Diego, Californie.  Ils ont eu l’occasion de promouvoir l’UQAM et de développer la diversité des destinations pour les échanges étudiants. 

San Diego, Californie

La délégation de l'UQAM était composée de Claude Felteau, professeur au Département des sciences économiques de l'ESG, Benoît Chalifoux, coordonnateur au Vice-décanat de l'ESG, Marie-Hélène L'Heureux, conseillère à la mobilité internationale étudiante du SRI et Sylvain St-Amand, directeur du SRI.  

La conférence NAFSA a regroupé plus de 400 organismes et 8 400 professionnels du domaine de l’éducation internationale venus développer des connaissances et des compétences et le réseautage avec des partenaires de partout dans le monde.  Les participants ont pu assister à des colloques sur l’internationalisation de formations, des ateliers de formation, et de nombreuses occasions de réseautage lors de la tenue de kiosque et de réceptions. La Conférence de cette année a entre autres présenté un forum concernant les partenariats en enseignement supérieur en Amérique latine.

La priorité de l’UQAM de cette année était accordée au réseautage, ainsi qu'à contribuer au développement de nouveaux partenariats de tous les continents. Le SRI avait organisé à l'avance ses rencontres avec plusieurs partenaires.  Les deux représentants de l’ESG ont également été très actifs à négocier des ententes avec des partenaires.

L’équipe de l’UQAM a fait bonne figure. Plusieurs accords ont par ailleurs été conclus et le processus de signature est amorcé suite aux négociations à la Conférence NAFSA 2014. 

Le Québec a bien tiré son épingle du jeu.  Le kiosque du Québec était très bien situé, et le gouvernement du Québec a appuyé les établissements du Québec, en facilitant la participation des partenaires invités à sa réception par l’entremise des établissements d’enseignement supérieur québécois.  

Kiosque du Québec à la Conférence NAFSA 2014

Notamment, les représentants du SRI ont pu discuter avec des représentants d’établissements français, espagnols, italiens, mexicains, japonais, australiens, hollandais, belges et d’Afrique du Sud pour des ententes d’échanges étudiants.

Comme résultats concrets, on a pu finaliser des discussions qu’on avait commencées au Japon et en Europe.  On a finalisé des ententes avec des universités australiennes, japonaises, européennes et brésiliennes, principalement pour des échanges étudiants, et ce, dans plusieurs domaines : gestion, sciences humaines, arts, communication et science politique.

Kiosque de l'Australie à la Conférence NAFSA 2014

Parmi les ententes de principe conclues, notons :

Université Meiji, Tokyo, Japon
Meiji est une université de premier rang, et reconnue particulièrement pour son offre de cours en anglais; ce qui va permettre à nos étudiants de pouvoir aller au Japon et étudier en anglais dans beaucoup de domaines, et apprendre le japonais au fur et à mesure de leur séjour à Tokyo.

Université Aichi, Kariya, Japon 
Cette université offre un excellent programme de français, ce qui permettra d’attirer des étudiants japonais en français à l’UQAM.

Université James Cook, Townsville, Australie

Université catholique pontificale du Paraná (Pontifícia Universidade Católica do Paraná, ou PUCPR) Curitiba, Paraná, Brésil
Notons que la ville de Curitiba a été l’une des pionnières à développer le concept des smart cities (ville intelligente), un nouveau modèle de conception urbaine, une approche systémique de ville axée sur le confort des citoyens et le respect de l’environnement, développant des infrastructures durables avec des considérations à la fois économiques, sociales et environnementales  :  urbanisme intelligent, transports en commun privilégié, qualité de vie des citoyens, des piétons, des familles, des enfants, infrastructures de communication, parc naturel, qualité de l’environnement. La ville de Curitiba est devenue un symbole des smart cities.  Ce pourrait être très intéressant pour les étudiants en études urbaines.

Kiosque du Japon à la Conférence NAFSA 2014

Mentionnons que le réseau actuel des partenaires de l’UQAM a atteint une bonne maturité et une grande stabilité, suite au progrès et aux efforts soutenus des cinq dernières années.  Le réseau de partenaires couvre désormais l’ensemble des destinations qui sont en demande par les étudiants de l’UQAM. 

La priorité des relations internationales de l’UQAM est d’entretenir ce réseau, et de continuer à le développer.  Les rencontres personnalisées avec nos partenaires visent à maintenir un intérêt, à échanger, à approfondir et à diversifier les possibilités.  Un événement comme NAFSA permet de rencontrer plusieurs de nos partenaires en un seul endroit et de réaliser nos objectifs prioritaires.  

Finalement, la Conférence a été l’occasion de prendre la mesure de ce que font les universités, de discuter de meilleures pratiques, et d’alimenter notre réflexion sur le positionnement international de l’UQAM.

Kiosque du Canada à la Conférence NAFSA 2014

San Diego, Californie

Photos : Sylvain St-Amand


Mission de l'UQAM à Washington, en mai 2014

Le Service des relations internationales de l’Université du Québec à Montréal a effectué une mission à Washington, aux États-Unis, afin de rencontrer des experts et des dirigeants d’institutions financières internationales et de favoriser le développement de projets de recherche et coopération selon les priorités de l’UQAM.

Du 7 au 9 mai 2014, Svava Bergmann, conseillère aux partenariats et au développement international au SRI de l’UQAM s’est rendue à Washington dans le cadre d'une mission importante organisée par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

La Maison-Blanche

Destinée spécifiquement aux institutions d’enseignement supérieur, cette mission visait à rencontrer des experts et des dirigeants de la Banque mondiale, de la Banque interaméricaine de développement et de la Banque asiatique de développement, ainsi que les représentants canadiens à Washington qui travaillent de près avec les institutions financières internationales.

Exposition Hungry Planet à la Banque Interaméricaine de Développement (BID)

Les rencontres individuelles et de groupe ont permis de recueillir de l’information privilégiée sur certains programmes, permettant ainsi de mieux positionner l’UQAM auprès des institutions financières internationales. Nous avons pu mieux comprendre les mécanismes de financement des banques multilatérales, connaître leurs orientations prioritaires qui pourraient s’arrimer à celles de l’UQAM, présenter notre établissement et faire des contacts auprès de personnes-clés susceptibles de nous appuyer dans l’octroi de contrats. 

Le SRI vise à travailler plus étroitement avec les différents bureaux de liaison dont le mandat est de faire la promotion de l’expertise canadienne en matière d’éducation, de formation et d’appui technique auprès des banques multilatérales de développement afin de maximiser nos chances de remporter des contrats.

Exposition Hungry Planet à la BID

Photos : Svava Bergmann 

Pour en savoir plus sur la mission à Washington organisée par la CCMM : «Le WTC Montréal dirige la plus importante mission aux banques multilatérales de développement à Washington de son histoire»


 

2013

Mission internationale au 65e congrès de l’Association of International Educators (NAFSA), Saint-Louis, mai 2013

Deux représentants du Service des relations internationales ont représenté l’Université du Québec à Montréal (UQAM) au congrès annuel de NAFSA – Association of International Educators. Maximiliano Sainz, responsable des relations internationales dans la région des Amériques et Pierrick Malissard, responsable des relations dans la région de l’Europe ont participé à ce 65e congrès annuel de NAFSA qui se tenait à Saint-Louis, au Missouri, États-Unis, du 26 mai au 31 mai 2013.

L’événement a rassemblé environ 8 200 participants de partout à travers le monde, professionnels de services des relations internationales pour la plupart. Les universités américaines étaient évidemment bien représentées, mais les établissements d’Asie (Chine, Japon, Corée…), d’Amérique du Sud (Brésil, Argentine, Chili, Mexique) et d’Europe de l’Ouest étaient aussi largement présents.

Promotion des études à l’UQAM

Pour le SRI, il s’agissait essentiellement de :

  • Prendre contact avec nos partenaires présents
  • Assurer un suivi sur les dossiers en suspens avec certains de nos partenaires
  • Rechercher d’éventuels nouveaux partenaires dans des régions identifiées comme prioritaires dans la région de l’Europe, notamment, mais pas seulement : îles Britanniques – Scandinavie –Australie - Nouvelle-Zélande et dans la région des Amériques (Brésil, Pérou, Chili, Colombie)
  • Rencontrer des représentants institutionnels avec qui l'UQAM a signé une entente-cadre et d’échanges étudiants pour mettre en place des mécanismes de collaboration (Argentine, Brésil, Mexique, Pérou)
  • Répondre aux demandes d’informations et de partenariats, notamment et surtout d’établissements reconnus
  • Représenter l’UQAM lors des différents événements de réseautage
  • Cultiver et conserver les contacts établis de longue date avec les SRI des autres universités

La conférence de la NAFSA a été, cette année encore, une excellente occasion de montrer les couleurs de l’UQAM dans cette conférence qui reste un incontournable en matière d’internationalisation de l’enseignement universitaire.

La présence du Québec

Pour le ministère des Relations internationales, de la Francophone et Commerce extérieur du Québec, l’activité a permis de faire la promotion de l’offre éducative québécoise auprès des professionnels et des responsables des bureaux internationaux au sein des établissements d’enseignement supérieur. Le NAFSA est une occasion unique de développer des partenariats entre universités et de faire du réseautage afin d’accroître la mobilité étudiante et professorale. Les représentants québécois provenaient des ministères et organismes suivants :

  • le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie (MESRST)
  • la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CRÉPUQ)
  • le ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur (MRIFCE)
  • huit établissements académiques, soit l’Université Concordia, HEC Montréal, McGill, l’Université de Montréal, l’UQAM, l’Université du Québec à Trois-Rivières, l’Université de Sherbrooke et l’Université Laval.

Pour plus d’information sur le site du MRIFCE