Missions et délégations en Haïti

2015

Mission de l’UQAM en Haïti concernant la formation de formateurs au préscolaire et à l’enseignement primaire 

En mars 2015, une délégation de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) s’est rendue à Haïti pour tenir la cérémonie de certification des étudiantes et étudiants haïtiens inscrits dans le programme délocalisé de Certificat en éducation préscolaire et enseignement primaire (perfectionnement), dispensé à Haïti par des professeurs de la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM en étroite collaboration avec la Fondation Digicel-Haïti.

Les certificats et attestations d’études ont été remis à vingt étudiantes et étudiants, le mercredi 4 mars, au cours de la cérémonie de certification qui s’est déroulée à l’hôtel Marriott-Haïti.

La délégation de l’UQAM était composée des personnes suivantes :

  • René Côté, vice-recteur à la Vie académique;
  • Pierre Toussaint, professeur au Département d’éducation et pédagogie de la Faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM et directeur du Groupe de recherche sur la formation initiale et continue du personnel enseignant (GREFICOPE). Monsieur Toussaint agissait également à titre de coordonnateur du projet de formation.
  • Stéphan Tobin, directeur des Dossiers universitaires du Registrariat.

Le groupe des étudiantes et étudiants haïtiens inscrits dans le programme délocalisé de Certificat en éducation préscolaire et enseignement primaire (perfectionnement).

Photo : M. Ludmillo Pierre d’Ayiti

Déroulement de la cérémonie de certification

Plusieurs invités étaient réunis pour souligner le travail accompli par les vingt enseignantes et enseignants depuis 2012. M. Bruyan Gonzales, directeur des Ressources Humaines chez Digicel a ouvert la cérémonie de certification, suivi du discours d’ouverture de Mme Sophia Stransky, directrice générale de la Fondation Digicel. Carlyo Jeudy, étudiant de la cohorte finissante, est venu offrir ses salutations et remerciements au nom de ses collègues étudiants. Le vice-recteur à la Vie académique de l’UQAM, a pour sa part présenté une allocution d’introduction avant la remise des certificats et attestations dans laquelle il a tenu à rappeler les nouveaux défis qui attendent les finissants dans le cadre de leur mission.

 

 « La réussite d’une formation universitaire exige, au-delà du talent, une volonté personnelle de changer les choses d’abord pour soi, mais aussi pour le bénéfice de la communauté avec laquelle vous êtes appelés à travailler ».

Extrait de l’allocution du vice-recteur à la
Vie académique de l’UQAM, monsieur René Côté
dans le cadre de la cérémonie de remise
des certificats et attestations du 4 mars 2015 tenue à Haïti

Finalement, Madame Rachel Pierre-Champagne, chef de Projets de la Fondation Digicel a clôturé la cérémonie.



Remise de diplôme à Jean Gardy Diver



Remise de diplôme à Valérie Shannon Smith 

Photos : M. Ludmillo Pierre d’Ayiti

Dix-sept certificats et trois attestations d’études ont été décernés à ces vingt enseignantes et enseignants formés dans le cadre du programme. Rappelons que l’objectif de ce programme est de renforcer la capacité des enseignants qui travaillent actuellement dans les écoles construites par la compagnie Digicel. Les nouveaux formateurs certifiés ont le mandat d’agir à leur tour comme formateurs pour 600 autres enseignants.

Les gradués 2015.

Photo : M. Ludmillo Pierre d’Ayiti

Pour plus d’information sur le projet de coopération et ses partenaires à Haïti.


2012

Délégation du Consortium interuniversitaire pour la refondation du système éducatif haïtien (CIRSÉH), novembre 2012 

Lundi le 5 novembre 2012 se sont réunis à l’UQAM les membres du comité provisoire de formation du conseil d’administration du Consortium interuniversitaire pour la refondation du système éducatif haïtien (CIRSÉH) avec le conseiller principal en éducation du premier ministre haïtien, le secrétaire d’État à l’enseignement supérieur d’Haïti, monsieur Jean-Claude François, le recteur de l’Université Quisqueya, Jacky Lumarque et le recteur de l’Université publique du Sud aux Cayes (UPSAC), Yves Voltaire.  Ils ont rencontré le recteur Claude Corbo qui était président du comité provisoire et Nicole Lacasse qui est vice-rectrice adjointe aux études et aux activités internationales à l’Université Laval. Le comité a adopté une charte et des règlements et a convoqué le premier conseil d’administration du CIRSÉH pour le 11 décembre 2012.  19 recteurs d’universités canadiennes et haïtiennes participeront à cette rencontre à l’UQAM.

Délégation de l’Université Quisqueya, octobre 2012

De gauche à droite : Joaneson Lacour, directeur du Service des relations internationales de l’Université Quisqueya, Paul-Martel Roy, directeur du projet «Quartiers précaires et développement urbain durable en Haïti»  et Evans Emmanuel, doyen de la Faculté des sciences de l’Université Quisqueya.

Photo : Sylvain St-Amand

Au mois d’octobre,  l’UQAM a reçu la visite d’une délégation de l’Université Quisqueya d’Haïti.  Le doyen de la Faculté des sciences de l’Université Quisqueya, Evans Emmanuel et le nouveau directeur du Service des relations internationales de l’Université Quisqueya,  Joaneson Lacour sont venus à Montréal pour rencontrer Paul-Martel Roy qui est le directeur à l’UQAM du projet «Quartiers précaires et développement urbain durable en Haïti », financé par l’Agence canadienne de développement international (ACDI). Le recteur Claude Corbo, le directeur du SRI et diverses facultés ont pu échanger avec les deux délégués et explorer de nouvelles façons de renforcer les liens de l’UQAM avec l’Université Quisqueya.  Les deux services de relations internationales ont tissé des liens serrés et vont coopérer dans les prochains mois pour échanger sur les pratiques et les outils d’un service de relations internationales.  Quisqueya vient tout juste de se doter d’un service et a tout à instaurer.

 

Pour plus d’information sur les projets de recherche et coopération en Haïti


Mission de l'UQAM en Haïti, septembre 2012

Sylvain St-Amand, directeur du Service des relations internationales et Francine Boudreault, directrice du Cabinet du recteur de l’Université du Québec à Montréal ont effectué une mission en Haïti en septembre 2012 pour la formation du Consortium interuniversitaire pour la refondation du système éducatif haïtien (CIRSÉH).

Formation d’un consortium d’universités canadiennes et haïtiennes pour la refondation du système éducatif en Haïti

L’UQAM a participé activement à la formation du Consortium interuniversitaire pour la refondation du système éducatif haïtien (CIRSÉH) dans le but d’œuvrer à la refondation du système éducatif haïtien, durement éprouvé par le tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Le CIRSÉH a pour mandat d’accompagner l’État haïtien dans le développement de son système éducatif. Pour ce faire, il s’assurera du transfert des compétences entre les universités haïtiennes et non haïtiennes et favorisera le jumelage des expertises des institutions membres et le renforcement de la coopération scientifique interuniversitaire.

Le Consortium regroupe actuellement 18 institutions partenaires. Du côté canadien, sept autres universités se joignent à l’UQAM :

  • l’Université du Québec
  • l’Université du Québec à Trois-Rivières
  • l’Université de Montréal
  • l’Université de Sherbrooke
  • l’Université Laval
  • l’Université de Moncton
  • et l’Université d’Ottawa.

L’acte de fondation du Consortium prévoit également que d’autres institutions d’enseignement supérieur puissent se joindre au regroupement actuel.

Atelier international sur la consolidation du réseau des universités publiques en région

Conférenciers, recteurs des universités en région et participants à l’atelier. Monsieur Narcisse Fièvre, responsable de l'organisation de l'atelier, est au centre du groupe à la première rangée. À droite, Madame Sylvie Beauchamp, présidente, Université du Québec.

Photo : Francine Boudreault

Sans être une activité chapeautée par le CIRSÉH, l’Atelier international sur la consolidation du réseau des universités publiques en région, tenu à Port-au-Prince du 19 au 21 septembre 2012, a permis un premier partage d’expériences entre quelques membres du CIRSÉH et leurs homologues d’autres institutions d’enseignement de la francophonie, dont Haïti.

Organisé par le Ministère de l’éducation Nationale et de la Formation Professionnelle d’Haïti, en partenariat avec d’autres organismes du secteur universitaire, cet événement visait à permettre l’élaboration de cadres légaux de l’enseignement supérieur en Haïti et d’un plan stratégique de développement pour les universités régionales d’Haïti.

Ainsi, Mme Sylvie Beauchamp, présidente de l’Université du Québec, a prononcé une conférence sur la gouvernance d’universités en réseau, alors que Mme Johanne Jean, rectrice de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue a parlé du modèle de partenariat de l’UQAT avec ses différents milieux.


Sylvie Beauchamp, présidente
Université du Québec


Johanne Jean, rectrice
Université du Québec en
Abitibi-Témiscamingue

Photos : Francine Boudreault


2012

Délégation d’Haïti invitée par un consortium d’universités québécoises

Sylvain St-Amand, directeur du Service des relations internationales de l’UQAM a participé à la rencontre de la délégation haïtienne dirigée par le secrétaire d’État à l’enseignement supérieur, Jean-Claude François, étant de passage à Québec.  Cette visite, du 24 au 27 janvier 2012, fait suite à l’invitation d’un consortium d’universités québécoises composé de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), de l’Université de Montréal, de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et de la TÉLUQ. 

Jean-Claude François (4e à partir de la gauche), secrétaire d’État à l’enseignement supérieur d’Haïti, sa délégation et les représentants du consortium d’universités québécoises lors de leur rencontre avec Robert Keating, sous-ministre adjoint au MRI (3e à gauche).

Photo : Gouvernement du Québec

Comme le mentionne le ministère des Relations internationales du Québec, ce groupe travaille avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle en vue de consolider un partenariat portant sur la réforme de l’éducation en Haïti et, plus particulièrement, sur la refonte de l’enseignement supérieur. La visite du secrétaire d’État a également permis de voir dans quelle mesure ces universités québécoises et la Conférence des recteurs et principaux des universités du Québec (CREPUQ) peuvent offrir un appui institutionnel à la Conférence des présidents et recteurs d’universités d’Haïti, récemment créée et présidée par le recteur de l’université Quisqueya.

Pour plus d’information concernant la délégation sur le site du MRI



2009

Mission en Haïti, mars 2009

Le projet de coopération internationale auquel participe l’UQAM à Haïti a été lancé officiellement par les autorités de Port-au-Prince et par l’Université partenaire Quisqueya (UNIQ) en mars 2009.  Pour cette occasion le directeur du Service des relations de l’UQAM s’est joint au directeur du projet Paul-Martel Roy du Département des sciences économiques, et au professeur Paul Bodson du Département d'études urbaines et touristiques pour participer à ce lancement.

Lors de ce lancement, des représentants des quartiers précaires de la municipalité de Port-au-Prince, du gouvernement et de l'Université Quisqueya se sont réunis pour expliquer aux médias haïtiens l’ampleur et l’importance du projet : « Quartiers précaires et développement urbain durable en Haïti »

 

Lors d’une visite d’un des quartiers les plus précaires de la ville, soit « Cité  l’Eternel », les membres de l’équipe de l’UQAM ont été a même de constater les conditions extrêmement difficiles dans lesquelles vivent les habitants de ce quartier.  Ils ont aussi été à même d’apprécier à quel point l’appui de l’Agence canadienne de développement international (ACDI), de l’UQAM, de l’Université Quisqueya et des organisations communautaires qui participent au projet pouvait améliorer de façon significative la qualité de vie de ces communautés.

 

Lors de la visite, des idées de recherche sur les conditions environnementales de ces quartiers ont émergé et des propositions seront présentées au Centre de recherches pour le développement international ( CRDI ) conjointement entre l’Université Quisqueya et l’UQAM.

 

Photos : Sylvain St-Amand, 2009