Amérique latine et Caraïbes

2016

Une collaboration internationale en écosanté à l’UQAM : EkoSanté

EkoSanté est une collaboration réunissant les communautés de pratique en approches écosystémiques de la santé (CoPEH) d’Amérique latine et des Caraïbes (CoPEH-LAC) et du Canada (CoPEH-Canada). EkoSanté a été officialisée en 2013 grâce au soutien financier du Centre de recherches pour le développement international du Canada (CRDI).

En misant sur les approches écosystémiques de la santé, cette collaboration vise à améliorer les stratégies et les moyens pour influencer et orienter les politiques et les pratiques intersectorielles qui favorisent la durabilité des écosystèmes, l'équité sociale et de genre et la santé publique.

Un programme de recherche et de formation a été mis en œuvre sur une période de quatre ans. En regard de la recherche, EkoSanté procède actuellement à l’analyse des impacts de l’utilisation des approches écosystémiques de la santé sur les pratiques et les politiques, en s’appuyant sur les réalisations des membres des deux communautés de pratique.

Concernant la formation, EkoSanté a offert plus de 70 bourses incluant des bourses de voyages, de recherche et de développement professionnel. La collaboration a aussi tenu des écoles d’été sur les approches écosystémiques de la santé et organisé des ateliers regroupant différents actrices et acteurs de divers secteurs autour de problématiques santé, environnement, société, tant au Canada qu’en Amérique latine et dans les Caraïbes. En collaboration avec l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), EkoSanté développe actuellement un cours en ligne sur les approches écosystémiques.

Réunion de démarrage du projet EkoSanté au El Salvador en 2013. De gauche à droite, à l'arrière. Óscar F. Betancourt (FUNSAD), Julia Medel (CEM), Frédéric Mertens (U. de Brasília), Céline Surette (U. de Moncton), Johanne Saint-Charles (UQAM), David Hernández Bonilla (INSP), Marie Eve Rioux-Pelletier (UQAM). De gauche à droite, en avant : Andres Sanchez (CRDI), Margot W. Parkes (UNBC), Douglas A. Barraza (IRET-UNA), Donald C. Cole (U. of Toronto).

Cette collaboration est dirigée par Johanne Saint-Charles, professeure au département de communication sociale et publique et responsable de l'axe «santé environnementale» au CINBIOSE (UQAM) et Douglas A. Barraza de l’Instituto Regional de Estudios en Sustancias Tóxicas de la Universidad Nacional (IRET-UNA, Costa Rica). Elle regroupe plus d’une vingtaine de chercheurs et chercheuses de différentes institutions au Canada et en Amérique latine et les Caraïbes.

Le site Web EkoSanté est publié en français, anglais, portugais et espagnol.

Site Web : http://ekosante.uqam.ca/fr/

Le CINBIOSE

Le Centre de recherche interdisciplinaire sur le bien-être, la santé, la société et l’environnement (CINBIOSE) de l’UQAM est reconnu comme Centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) pour la prévention des maladies liées au travail et à l’environnement. Cette reconnaissance prestigieuse contribue à son rayonnement international. Le CINBIOSE collabore avec de nombreux autres centres et groupes à travers le monde.

Site Web : https://cinbiose.uqam.ca/


2012-2013

Projets de recherche et de coopération internationale de l’UQAM en géographie

À titre d'exemple, parmi les nombreux projets et activités à caractère international des professeures et professeurs du Département de géographie de la Faculté des sciences humaines de l'UQAM, mentionnons que le Département de géographie de l’UQAM a collaboré au cours des dernières années avec plusieurs universités en Amérique latine soit : Universidad Nacional de Cuyo en Argentine et l’Université d'État d'Haïti, Universidad Agraria de la Habana à Cuba, Universidad de Chile au Chili, Universidade Federal do Rio de Janeiro et Universidade do Extremo Sul Catarinense (UNESC) au Brésil, Instituto Politécnico Nacional (IPN) au Mexique.

Pour plus d'information sur des projets de recherche et de coopération du Département de géographie


2009

Le projet de coopération « Collectif de pratique en écosanté - Substances toxiques en Amérique latine et dans les Caraïbes (COPES-TALC) » est financé par le Centre de recherches pour le développement international.  Le collectif de pratique sur les approches écosystémiques a pour but de favoriser la recherche, les politiques et les pratiques visant à réduire l’exposition aux substances toxiques et à améliorer la santé collective. Le projet a débuté en 2005 et se poursuit jusqu’en 2009. Donna Mergler, Professeure, Département des sciences biologiques, Faculté des sciences et membre du Centre de recherche interdisciplinaire sur la biologie, la santé, la société et l’environnement (CINBIOSE) est la personne ressource.