Missions et délégations en Afrique

Afrique de l'Ouest 2013

Le directeur du Service des relations internationales de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) s’est rendu au Sénégal, en Côte d’Ivoire, et au Burkina Faso au cours du mois de septembre 2013, dans le cadre d’une mission multisectorielle dirigée par le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur (MRIFCE), M. Jean-François Lisée. 

Ouagadougou, Burkina Faso

Une centaine de représentants des milieux des affaires et institutionnels, ainsi que d'organismes de coopération internationale ont accompagné M. Lisée.  L’expertise du Québec est un atout pour être partenaire avec l’Afrique de l’Ouest dans les secteurs d’activités tels  les ressources naturelles, l’industrie minière, l’énergie, les infrastructures (génie, biens et services), l’aéronautique, l’agroalimentaire, la protection de l’environnement et les NTIC.

Cette mission en Afrique de l’Ouest s’est déroulée comme prévu du 6 au 14 septembre 2013, soit, du 8 au 10 septembre, au Sénégal; du 10 au 12 septembre, en Côte d’Ivoire et du 13 au 14 septembre, au Burkina Faso.  Elle est la plus importante à ce jour menée par le gouvernement du Québec en Afrique.  La conjoncture économique et politique est plus favorable dans cette «Afrique émergente» et des liens particuliers unissent le Québec et l’Afrique francophone.  Le secteur minier était représenté pour une bonne part.  Le secteur de l’éducation était représenté par des cégeps et par deux universités : le directeur de l'École Nationale d'Administration publique (ENAP), et le directeur des relations internationales de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) étaient présents à cette mission.

Réunion à Dakar, Sénégal

C’est dans ce contexte que le directeur des relations internationales de l’UQAM a d’une part participé aux rencontres officielles présentant différents aspects de la politique gouvernementale de chaque pays, en plus d’être l’occasion de réseautage et de discuter de possibilités de développement et de collaboration.  D’autre part, il a pu développer son agenda personnalisé, avec l’appui de plusieurs professeurs déjà collaborateurs de l’UQAM et de diplômées de l’UQAM œuvrant dans les ministères, les agences internationales et les universités en Afrique de l’Ouest.

Rappelons que le recteur de l’UQAM, M. Robert Proulx a déjà identifié des priorités pour l’internationalisation de l’UQAM, soit, l’établissement de partenariats universitaires stratégiques durables, inscrits dans la mission académique de l’UQAM, et le développement du logiciel libre.

Aussi, le directeur du SRI a pu manifester l’intérêt de l’UQAM de continuer de développer des partenariats et de la coopération en Afrique de l’Ouest en éducation de base, en éducation supérieure, pour des échanges et stages d’étudiants, et des perspectives d’études et de recherche dans les secteurs de l’administration, des sciences, de l’environnement, des ressources minières, du tourisme, de la gouvernance universitaire et d’infrastructure régionale, du logiciel libre particulièrement lié à l’administration universitaire. 

De gauche à droite : Sylvain St-Amand, directeur du Service des relations internationales de l'UQAM; Omar GUEYE, coordonnateur de la deuxième université de Dakar, Sénégal; et Jean-François Lisée, ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur du Québec.

Au Sénégal, le directeur du SRI a pu rencontrer les recteurs de deux nouvelles universités en structuration.  Il a pu rencontrer le ministre de l’Enseignement supérieur au Sénégal. 

En Côte d’Ivoire.  Il a pu rencontrer un administrateur sénior au ministère de l’Éducation et visiter le campus de l’Université Félix-Houphouët-Boigny à Abidjan. Le directeur a rencontré également une future étudiante étrangère de l’UQAM. Une ex-stagiaire de l’UQAM qui travaille au ministère de l’Environnement a pu lui communiquer les enjeux de la Côte-d’Ivoire en agriculture, notamment concernant l’autonomie alimentaire et l’implication pour l’environnement des rizières. 

Au Burkina Faso, il a pu rencontrer le recteur d’une nouvelle université et les échanges ont porté sur de nouvelles structures pour le développement de l’enseignement supérieur en Afrique de l’Ouest. 

De gauche à droite : Amadou Tidiane GUIRO, recteur de l'Université du Sine-Saloum de Kaolack et Sylvain St-Amand, directeur du SRI-UQAM.

Également, le directeur a rencontré des représentants de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) pour saluer les collègues du projet de coopération internationale de l’UQAM pour l’élaboration de nouveaux curricula dans les institutions d'enseignement supérieur.  Les partenariats stratégiques développés par l’UQAM concernant l’accompagnement de nouvelles universités et le développement des logiciels libres s’inscrivent dans leur vision stratégique. 

Les objectifs de l’UQAM lors de cette mission ont été atteints.  La mission a effectivement permis de renforcer les liens avec les partenaires universitaires de l’UQAM, d’explorer de nouveaux partenariats et de renouer les liens avec les bailleurs de fonds et organisations régionales (UEMOA). Les termes de quelques ententes internationales avec des partenaires universitaires ont été élaborés. De nouvelles perspectives sont rendues possibles en Afrique de l’Ouest à l’avenir.

Pour plus d’information sur la mission

L’Article «Bilan fort positif de la mission en Afrique : 44 ententes conclues