Missions et délégations en Inde

Délégation de l'Inde à l'UQAM en 2013

De gauche à droite : Rachel Chagnon (Sciences juridiques, IREF), Dr. Kumudhavalli (Registraire, SNDT), Alain Olivier (Consul du Québec à Mumbai) et Mathieu Boisvert (directeur, CERIAS)

L’Université du Québec à Montréal a reçu la visite d’une délégation de l’Université SNDT* de Mumbai, en Inde, du 16 au 18 juillet 2013. La réception de la délégation a été organisée conjointement par le Service des relations internationales (SRI-UQAM), l'Institut de Recherches et d'études féministes (IREF) et le Centre d'études et de recherche sur l'Inde, l'Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS).

L’objectif principal de la rencontre était d’identifier des mesures concrètes et pratiques afin d’actualiser le protocole d’entente qui a été signé entre l’UQAM et S.N.D.T. Women's University.  En effet, une nouvelle entente-cadre a été signée en juin 2012 entre les deux établissements, tout particulièrement pour la coopération entre S.N.D.T. Women's University et l'Institut de recherches et d'études féministes (IREF) de l'UQAM et également, dans tous les domaines d'intérêts communs.

Lors du 17 juillet, une assemblée générale a été tenue avec le Dr Kumudhavalli, registraire de l’Université SNDT et les collègues de l’UQAM, soit des professeures et étudiantes du CERIAS, de l’IREF, de l’École de travail social, du Département des sciences juridiques, du Département des sciences des religions, Département d'études urbaines et touristiques, Département d'éducation et pédagogie, Département de sexologie. Également, le directeur de l'Institut d'études internationales de Montréal (IEIM) de l’UQAM était présent, ainsi qu’un professeur du HEC-Montréal de l’Université de Montréal et membre du CERIAS.

Lors de la réunion qui a duré trois heures, quatre domaines ont été jugés cruciaux pour la collaboration entre l'UQAM et SNDT et les membres présents ont tous convenu que ceux-ci devraient être privilégiés : Études des femmes; Travail social; Droit; Études Hijra.

Les discussions vont se poursuivre entre les professeurs de l’UQAM et de l’Université SNDT pour encourager des collaborations de recherche, et des échanges entre professeurs et avec les étudiants des deux établissements.
Par la suite, en après-midi du 17 juillet, une rencontre a eu lieu avec Alain Olivier, consul général du Québec à Mumbai, David Ruiz, chef du pupitre Inde, Asie du Sud et du Sud-Est, Asie-Pacifique, du ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur du Québec (MRIFCE), Dr Kumudhavalli, Rachel Chagnon (sciences juridiques et IREF) et Mathieu Boisvert (directeur CERIAS).

Les objectifs de cette deuxième réunion étaient de partager avec le MRIFCE, les résultats de la réunion du matin, et d’élaborer des stratégies pour s'assurer que les bourses d’exemption de droits de scolarité offertes exclusivement aux étudiants de l’Université SNDT par le gouvernement du Québec soient utilisées, et pour s'assurer l’appui du MRIFCE pour renforcer la coopération prévue dans le cadre du protocole d'entente entre SNDT et l'UQAM.

* Le nom complet de S.N.D.T. Women's University est Shreemati Nathibai Damodar Thackersey Women's University. Elle est la première université des femmes en Inde et fut fondée en 1916.

Pour plus d'information sur le site de l'Université SNDT

Pour plus d’information au CÉRIAS


Mission de l'UQAM en Inde en 2012

Porte de l’Inde, Mumbai

Le directeur du Service des relations internationales s’est rendu en Inde du 7 juin au 17 juin 2012 pour développer de nouveaux partenariats universitaires.

Les professeurs Mathieu Boisvert, professeur au Département de sciences des religions,  Yves Jubinville, professeur à l’École supérieure de théâtre et Isabelle Miron, professeur au Département d'études littéraires ont participé à cette mission et à la conférence de l’Institut indo-canadien Shastri à Pondichéry (Puducherry, Pondicherry), Inde.  Notons que l’UQAM vient de se joindre cette année même à l’Institut indo-canadien Shastri.

De gauche à droite : Sylvain St-Amand, directeur du Service des relations internationales de l’UQAM; Christiane Piché, sous-ministre adjointe, Enseignement supérieur et recherche, du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec; Yves Jubinville, professeur à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM; Dr. Iqbal Singh, lieutenant-gouverneur du territoire de Pondichéry; Mathieu Boisvert, professeur au Département de sciences des religions; et Isabelle Miron, professeur au Département d'études littéraires

Les représentants de l’UQAM ont assisté à la conférence multidisciplinaire, binationale et bilingue de l’Institut Indo-Canadien Shastri, intitulée « Engager le Canada - Engager l’Inde : Le contexte canadien-français», les 11 et 12 juin, à l’Université de Pondichéry, à Pondichéry, Inde. 

Yves Jubinville, représentant de la Faculté des Arts de l’UQAM, a présenté une communication sur le projet de mettre à la disposition de certaines universités indiennes (Université Madras, Université de Hyderabad, Jawaharlal Nehru University (JNU),…) une banque de données électroniques francophones.  Isabelle Miron présentait le poète québécois Jean-Marc Fréchette dont l’œuvre est marquée d’influences indiennes.  Mathieu Boisvert soulignait quant à lui les recherches sur l’Inde et les collaborations avec certains départements d’anthropologie/sociologie qui ont pris place au sein de la Faculté des sciences humaines de l’UQAM depuis les 15 dernières années. 

Lors de ce colloque, la délégation de l’UQAM a organisé un déjeuner-causerie auquel ont participé 15 collègues francophones d’universités indiennes.  Trois projets sont présentement en chantier : l’élaboration d’une infrastructure d’accueil et d’évaluation pour que certains stages en enseignement puissent se dérouler à Hyderabad, l’accès à une vaste banque de données francophone en ligne pour certaines universités indiennes, et la visite d’une chercheure du SNDT Women’s University de Mumbai, à l’UQAM l’automne prochain.

Table ronde lors du colloque avec différents professeurs indiens francophones

Il s’agissait de la première conférence binationale et bilingue de ce genre présentée par l’Institut indo-canadien Shastri. Considérant l’important héritage francophone de Pondichéry et la présence de professeurs francophones de plusieurs universités indiennes, cette conférence avait pour objectifs de

  • Souligner la recherche importante, individuelle et en collaboration, de l’Inde dans divers domaines qui a lieu au Canada, avec un appui spécial des universités francophones et anglophones au Québec;
  • Offrir des occasions de partager les travaux des chercheurs de l’Inde dans le domaine des études franco-canadiennes et d’autres disciplines telles la Science, la Technologie et l’Administration, avec leurs collègues franco-canadiens et autres;
  • Encourager la participation des provinces canadiennes, autres que le Québec, aux études franco-canadiennes;
  • Offrir les occasions de réseautage aux instituts participants du Québec afin d’encourager la collaboration avec les instituts membres de Shastri en Inde.

(source Institut Shastri )

Allocution d’ouverture du colloque avec la participation des représentants suivants : la sous-ministre adjointe du MELS du Québec, le chancelier de l’Université de Pondichéry, le lieutenant-gouverneur du district autonome de Pondichéry, le vice-chancelier de l’Université de Pondichéry, le consul du Québec à Mumbai, et un professeur du Département de français de l’Université de Pondichéry. 

Suite à la conférence, le directeur du Service des relations internationales de l’UQAM s’est rendu à Mumbai avec la délégation du Québec, dont madame Christiane Piché, sous-ministre adjointe, Enseignement supérieur et recherche, du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec.  La délégation du Québec a rencontré des partenaires indiens, dont Tata Institute of Social Sciences (TISS), SNDT Women’s University, avec qui l’UQAM a signé une entente de coopération, la Fondation Aga Khan et HR College of Commerce & Economics.  Par la suite, le directeur du SRI a aussi rencontré des représentants de l’Université de Mumbai, et de S P Jain School of Global Management.

 

Université de Mumbai

Soulignons que plusieurs professeurs de l'UQAM réalisent des projets et des activités en Inde, et ce, dans différents domaines impliquant la Faculté des sciences humaines, l'École des sciences de la gestion, la Faculté de science politique et de droit et la Faculté des arts : Michel Bédard; Mathieu Boisvert; Dorval Brunelle; Rachel Chagnon; André Dupras; Josette Feral; François Gauthier; Christopher Goscha; Yves Jubinville;Boualem Kadri; Isabelle Miron, Hélène Piquet; Yann Roche; Marie-Andrée Roy; Lori St-Martin; Larry Tremblay.

Aussi, le Centre de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora, sous la responsabilité de Mathieu Boisvert, a vu le jour, à l'UQAM, en avril 2012 afin de structurer et développer les relations de l’UQAM en Inde, mais également afin de stimuler la recherche sur l’Asie du Sud et sa diaspora – à Montréal ou ailleurs.

Bollywood et taxi, Mumbai