«Ecominga Amazónica – Écodéveloppement et santé environnementale en Bolivie» : sept années de coopération internationale dans le domaine de l’éducation relative à l’environnement et à l’écocitoyenneté

L’équipe de coordination internationale du projet de coopération internationale Ecominga Amazónica – Écodéveloppement et santé environnementale en Bolivie nous informe des résultats obtenus avec la collaboration des quatre équipes universitaires partenaires.

Le projet de coopération interuniversitaire Ecominga Amazónica – Écodéveloppement et santé environnementale en Bolivie (2007-2013) a officiellement pris fin avec le Colloque international Ecominga Amazónica tenu a Santa Cruz (Bolivie) en septembre dernier. Ce projet visant le renforcement de la mission sociale des universités face aux problématiques socio-écologiques de la région amazonienne a associé l’Université du Québec à Montréal à trois universités de la région amazonienne de Bolivie : l’Universidad Autónoma "Gabriel René Moreno" de Santa Cruz, l’Universidad Amazónica de Pando et l’Universidad Autónoma del Beni "Mariscal José Ballivián".

Ce projet s’inscrit dans une trajectoire de collaborations entre l’Université du Québec à Montréal et l’Association des universités Amazoniennes – UNAMAZ, depuis 1993. Il a été conçu dans le cadre du Programme de partenariats universitaires en coopération et développement (PPUCD) de l’Association des Universités et Collèges du Canada (AUCC), subventionné par l’Agence canadienne de développement international (ACDI).

Des écoleaders de Los Bordos (Bolivie) en processus de construction d’un biodigesteur.

Pour contribuer à l’écodéveloppement des communautés rurales de l’Amazonie, une trentaine de professeurs issus des quatre universités concernées ont participé à la conception et à la mise en œuvre d’un programme de formation de leaders en écodéveloppement communautaire. Cette formation, axée sur la réflexion dans l’action, a été articulée suite à un diagnostic socio-écologique des régions auxquelles elle est destinée et enrichie avec l’apport de divers acteurs locaux œuvrant dans ce domaine. Elle a amené les étudiants-leaders et membres de leur communauté à mettre sur pied des projets d’écodéveloppement avec l’appui de ce réseau d’acteurs.

Les équipes universitaires du projet Ecominga réunies à Concepción (Bolivie).

Les quatre équipes universitaires partenaires du projet sont très fières des résultats obtenus, qui vont même au-delà des attentes initiales. Ecominga Amazónica a permis de former les équipes universitaires – en particulier, 19 professeurs et formateurs boliviens diplômés – dans le domaine de l’écodéveloppement communautaire, axé sur des questions de santé environnementale reliées à l’eau et à l’alimentation. Plus spécifiquement, les équipes universitaires ont développé des compétences en matière de formation des leaders communautaires dans ce domaine. Des programmes d’ « extension universitaire » (impliquant l’interaction avec le milieu) ont été ainsi développés dans chacune des universités partenaires, rejoignant 168 leaders communautaires des régions rurales de l’Amazonie bolivienne.

Atelier de formation sur les technologies appropriées à l’écodéveloppement avec les leaders de Ascensión de G.

La formation de ces leaders est étroitement associée à la conception et à la mise en œuvre de projets d’écodéveloppement communautaires dans lesquels sont engagées les populations locales. C’est ainsi que 72 projets ont été conçus jusqu’ici, dont 31 – considérés plus porteurs – ont été financièrement appuyés par le projet Ecominga Amazónica. À titre d’exemple : installation de latrines écologiques, création d’une banque de semences indigènes, canalisations d’eau, etc. Une dynamique d’éducation populaire est étroitement liée à ces initiatives. Afin d’appuyer les activités du projet, des réseaux de partenaires ont été constitués, associant des organisations gouvernementales et des ONG locales et régionales. Également, des centres de ressources documentaires et éducatives ont été mis en place dans chacune des universités partenaires.

L’équipe de coordination internationale du projet tient à remercier l’UQAM et toutes les instances qui ont contribué au déploiement et au succès de ce projet depuis 2005 : plus spécifiquement le Rectorat, la Faculté des sciences de l’éducation, les différents services (relations internationales, finances, communications, audiovisuels et autres) et les directions de programmes (doctorats en sciences de l’environnement et en éducation, maitrise en éducation, programme court de 2e cycle en éducation relative à l’environnement).

Tournage du documentaire Ecominga, dans la région de Pando (Bolivie).

Enfin, mentionnons que le documentaire Ecominga – qui met en lumière la signification sociale, écologique et politique du projet – sera télédiffusé ces prochaines semaines au Canal Savoir.

Par l’équipe de coordination internationale,
Lucie Sauvé, professeure, directrice internationale
Isabel Orellana, professeure, coordonnatrice académique internationale
Frida Villarreal, coordonnatrice à la gestion
Laurence Brière, agente de recherche

Pour plus de renseignements sur le projet : www.ecominga.uqam.ca

Date de publication : 28 janvier 2014

Retour vers le bulletin de cette nouvelle